Forum de discussion


Cercle Richard Wagner - LYON > forum > Le Ring à Leipzig

Le Ring à Leipzig

François et Catherine Molin

 
mercredi 11 mai 2016, 09:39
Nous avons assisté au Ring donné sur 4 jours à Leipzig (du 5 au 8 mai)
Nous avons été conquis par la mise en scène de Rosamund Gilmore respectueuse du livret et souvent inventive avec l'utilisation de danseurs (Gesamtkunstwerk!).
Le distribution vocale était de bonne voire d'excellente qualité avec notamment Thomas Mohr dans le Siegfried du Crépuscule, Andrea Schager et Christiane Libor dans le couple des Wälsungen.

Nous avons par contre été déçu par la direction musicale de Ulf Schirmer, l'orchestre du Gewandthaus manquant parfois de nuance et de précision.

Le public très international (français, belges, italiens, espagnols, polonais, australiens ...) s'est montré enthousiaste.

Il a également fait preuve de "fairplay" lors d'un incident survenu au début du troisième acte de la Walkyrie juste après la chevauchée. Alors que les vierges guerrières s'adressaient ainsi à Wotan: "Was taten, Vater, die Töchter, dass sie sich reizten zu rasender Wut ?" (que t'ont fait tes filles pour te mettre ainsi en colère ?), le chef d'orchestre s'est arrêté de diriger, s'est tourné vers le public en disant, Wotan n'est pas là.
Le rideau s'est alors baissé, nous laissant dans l'expectative. Il s'est relevé quelques minutes après, Wotan (Markus Marquardt) étant enfin sorti de sa loge et ayant rejoint ses enfants turbulents. En réponse à son geste d'excuse, le public a applaudi et la représentation a repris son cours.

L'incident a fait l'objet d'un billet dans le "Leipziger Volkszieitung" intitulé: "Ganze ohne Wotan geht die Chose nicht" (sans Wotan, ça ne le fait pas). Le journal explique le malentendu par une erreur du régisseur ayant oublié de prévenir l'artiste qui attendait patiemment dans sa loge.
Il souligne par ailleurs l'attitude des spectateurs qui ont réagi avec humour, ajoutant que le public de Bayreuth n'aurait peut-être pas eu cette élégance (rivalité entre les deux villes ?)

En définitive, ce Ring, malgré ses imperfections; a été une belle expérience artistique et nous a également donné le plaisir de rencontrer le dynamique et très sympathique président du cercle de Leipzig, Thomas Krakow, qui nous a demandé de saluer amicalement les wagnériens lyonnais.

François et Catherine Molin





ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, vous devez vous connecter à l'espace membre.



PRESENTATION






MANIFESTATIONS







DOCUMENTATIONS











DIVERS










Wagneriana acta


Espace membre